Boekenbeurs - Wereldhaven voor boeken

Debutant in de kijker: François Filleul

François Filleul won de Prix Fintro Ecritures Noires, en komt zijn debuut Poissons volants ook op de Boekenbeurs voorstellen. Hij signeert op de stand van de Foire du Livre op zaterdag 2 november van 14u tot 15u. 

Quelle a été votre plus grand étonnement lors de la publication de votre premier livre ?

Le modèle économique derrière le livre. La position de faiblesse de l'auteur dans la chaîne de production. Sans être complètement naïf – je savais que les auteurs ne roulaient pas sur l’or – j’ai été étonné de constater la part congrue réservée aux droits d’auteur dans le prix de vente. Je comprends mieux les producteurs de lait, aujourd’hui.

Qui sont vos héros ? Qui a inspiré vos livres et votre style ?

Il y a une constellation qui me semble hors de portée. J’adorerais qu’ils aient influencé mon écriture mais ils ont plus sûrement joué un rôle important dans ma vie : Kafka, Michaux, Desnos, Bolaño, Juan Rulfo, le Céline de Voyage au bout de la nuit,  Ellroy, Vila-Matas, Beckett et tant d'autres. Et puis il y a les auteurs dont je me sens proche, qui me paraissent pour ainsi dire moins inaccessibles. J’admire Leonardo Padura, par exemple, ou Petros Markaris. Didier Daeninckx. Et la trilogie marseillaise de Jean-Claude Izzo m’a laissé de très bons souvenirs.

Quel effet cela fait-il de passer de visiteur du salon à auteur ? Voyez-vous la Boekenbeurs différemment ?

Je n’étais jamais venu à la Boekenbeurs. Et j’ai peu fréquenté les foires du livre de manière générale, en tant que lecteur. J’y souffre un peu du syndrome de Stendhal : je suis étourdi par la profusion de livres et j'angoisse à l’idée de la quantité de livres que je ne lirai jamais.

Quels auteurs souhaitez-vous rencontrer à la Boekenbeurs ?

J’aimerais assez rencontrer David Van Reybrouck, mais je ne sais pas s’il vient. Ou Lize Spit. N'importe où, je donnerais cher pour passer la nuit avec le fantôme de Saramago.

Quels conseils de lecture pouvez-vous recommander aux visiteurs ?

Parmi mes lectures de l'année, une des plus marquantes est sans doute Les frères Lehman, de Stefano Massini. Une longue épopée en vers qui retrace la saga des Lehman, de leur émigration vers les Etats-Unis à la veille de leur effondrement en 2008. Il y a du souffle et c'est intelligent. Pas sans rappeler There will be blood, le film de Paul Thomas Anderson. En BD, La saga de Grimr, de Jérémie Moreau, grand prix d'Angoulême en 2017, à dévorer pour son dessin bouleversant et la puissance du récit.

Benieuwd naar andere debutanten?

Meer info vind je hier